Mise en page et gabarit

Cette section contient des règles de mise en page et des styles prédéfinis qui répondent aux normes présentées dans ce site, que ce soit pour un mémoire, une thèse, un essai ou un rapport de recherche.

Gabarit

Le gabarit a été conçu avec des feuilles de styles qui favorisent une mise en page uniforme qui respecte les normes de présentation telles que décrites dans ce site. De plus, l’utilisation de ces feuilles de styles pour vos chapitres, titres et sous-titres vous permettra de créer une table des matières de façon automatique.

Voici une nouvelle version du gabarit qui contient des changements mineurs facilitant la lecture à l’écran ainsi que l’impression recto-verso. Il est en format Word et est conçu pour être utilisé avec l’application bureau de Word. Avec votre statut d’étudiant, vous pouvez l’installer gratuitement, voici les instructions pour le faire.

Télécharger le guide d’utilisation du gabarit (.pdf)  |  Consulter la documentation de la formation (.zip)

Liste de vérification avant le dépôt (.pdf)

Consulter les capsules vidéo pour l’utilisation du gabarit pour PC ou pour MAC.

Mise en page et éléments typographiques

Le format du document doit respecter les dimensions suivantes :

  • Format lettre : 8,5 x 11 pouces ou 215,9 x 279,4 mm.
  • Marges égales : 2,5 cm partout (haut, bas, gauche, droite).

Menu Mise en page (ou disposition)

Toutes les pages du document sont comptées, à l’exception des pages de garde. La page titre n’est pas paginée.

Folios [numéros de page] en chiffres romains minuscules [ex. : i, ii, iii] :
Toutes les pages liminaires sont en chiffres romains minuscules (la page de titre est la première page comptée mais non numérotée).

Folios en chiffres arabes [ex. : 1,2,3] :
On recommence la numérotation en chiffres arabes à partir de l’introduction (page 1) jusqu’à la dernière page (page n).

Position des folios :
Pagination centrée dans le bas de la page.

Par souci d’uniformité, il est recommandé de conserver la même police, taille (corps) et graisse (épaisseur du trait) de caractère dans tout le document. Les titres peuvent être d’un point de taille supérieure au corps du texte.

Afin de faciliter la lecture du document, il est conseillé d’utiliser une police romaine (à caractère droit par opposition à l’italique) à empattement, par exemple Times New Roman, ou sans empattements, par exemple Calibri (bonne lisibilité à l’écran). Il faut éviter les polices décoratives ou cursives (de type Lucida Handwriting). On recommande une taille de police comparable à Calibri 11 points.

La police des notes infrapaginales (de bas de page) doit être de plus petite taille que celle du texte principal.

Note  : Le mot empattement renvoie aux petites extensions qui forment la terminaison des caractères. Il correspond au terme anglais serif .

Le titre de chacune des parties suivantes du document doit être centré et en majuscules :

  • l’avant-propos
  • les remerciements
  • la table des matières
  • les listes
  • le résumé
  • l’introduction
  • les chapitres
  • la conclusion
  • les sections subséquentes (annexes, appendices, références, bibliographie, glossaire et index).

Les sous-titres sont liés aux chapitres. Par exemple, dans le chapitre 1, le premier sous-titre sera numéroté 1.1. Il est possible d’ajouter des niveaux selon les besoins, par exemple 1.1.1.

Toutes les lignes du texte sont alignées à gauche. Il n’y a donc pas de retrait au début d’un paragraphe. L’alignement justifié est optionnel.

On recommande ce qui suit pour les interlignes :

  • interligne et demi pour les remerciements et pour le corps du texte
  • espacement de 18­ pt après chaque paragraphe
    Retrait et espacement
  • on recommande une interligne simple pour la table des matières, les diverses listes, le résumé, les citations en retrait, les notes, les références hors texte, la bibliographie, le glossaire et l’index
  • espacement de 24 pt après un titre, interligne 1,5
  • espacement de 12 pt avant et après un sous-titre

En ce qui concerne les règles relatives à la typographie (majuscules et minuscules, nombres, espaces, italique, etc.) et aux signes de ponctuation (guillemets, crochets, etc.), il faut appliquer les règles d’usage de la langue française. À titre de références, nous recommandons :

Un chapitre commence toujours sur une nouvelle page. Le titre est numéroté en chiffres romains ou arabes. Le numéro et le titre doivent être centrés.

En général, seuls les chapitres du développement sont numérotés. Néanmoins, selon les besoins disciplinaires, l’introduction peut devenir le premier chapitre et la conclusion, le dernier.

Dans tous les cas, l’introduction et la conclusion doivent conserver leurs fonctions propres et ne doivent pas servir au développement du sujet.

Dans la structure d’un chapitre, on recommande de s’en tenir à tout au plus trois subdivisions pour ne pas alourdir la numérotation. Le gabarit permet toutefois d’avoir cinq subdivisions au besoin. On identifie les subdivisions d’un chapitre en recourant à la notation pseudo-décimale (1.2, 1.2.1, etc.)

En fonction de sa longueur, une citation se placera à l’intérieur du texte ou en retrait.

La citation courte est placée à l’intérieur du texte entre des guillemets français : « ».
Exemple :

La citation longue (trois lignes et plus) s’écrit sans guillemets dans un paragraphe détaché du texte principal par un interligne double. Le texte de la citation se situe en retrait de 1 cm du texte principal à gauche et à droite, à interligne simple.
Exemple :

Citation longue

La référence à l’auteure ou l’auteur de la citation est faite selon la méthode auteur-date.  Voir la section Citer ses sources . Toute traduction libre d’une citation doit être clairement mentionnée. Dans le cas de la citation longue, la page, ou le paragraphe, d’où est tirée celle-ci doit être indiqué.

Traduction d’une citation en langue étrangère

Il est préférable de citer l’extrait d’un document dans la langue originale si celle-ci est comprise par le lecteur. Dans le cas contraire, faire une traduction libre, l’insérer entre guillemets français et la faire suivre de la mention [Notre traduction] entre crochets.

Il est parfois nécessaire d’introduire des notes de contenu dans le document. Elles servent à expliquer, à commenter ou à préciser une partie du texte ou un concept. Elles sont placées soit au bas de la page, à la fin du chapitre ou à la fin du document après les Appendices .

La note de bas de page s’écrit à interligne simple et est identifiée par le numéro de renvoi correspondant (l’appel de note) placé immédiatement après le mot concerné dans le texte, ou à la fin de la phrase, avant le signe de ponctuation, si la note est reliée à l’ensemble. L’appel de note est représenté par un chiffre en exposant. Chaque note est séparée d’une autre par un espacement-paragraphe de 6 pt.

Si elles sont placées en fin de document, les notes sont habituellement groupées par chapitre. La numérotation se fait de manière continue du début à la fin du document.

Les tableaux et les figures sont numérotés en chiffres arabes. Le premier chiffre correspond au chapitre dans lequel se retrouvent ces éléments.

Le titre d’un tableau, précédé de son numéro se place au-dessus du tableau (ex. :  Tableau 3.1 pour le premier tableau apparaissant au chapitre 3).

Le titre d’une figure, précédé de son numéro se place au-dessus de la figure (ex. :  Figure 3.4 pour la quatrième figure apparaissant au chapitre 3).

La présentation graphique des tableaux doit favoriser la lisibilité et assurer l’uniformité tout au long du document. Un tableau doit idéalement tenir sur une page.

La capsule d’information présente la façon d’insérer une légende avec une numérotation permettant d’automatiser la liste des figures et tableaux.

Titre
Le titre de la bibliographie (ou de la liste des références) doit être centré et en majuscules.

Alignement du texte
La référence bibliographique est alignée à gauche avec un retrait négatif de 1,27 cm.

Interligne
La référence bibliographique est à interligne simple. L’espace après chaque référence (paragraphe) est de 12 pt.

Paramètres des espacements d'une référence.

Justification du texte
Ne pas justifier les références.

Ordre des références
Les références sont placées en ordre alphabétique d’auteurs dans la bibliographie.